TRADUCTION DE FICHIERS INDESIGN PAR LA TAO AVEC SDL TRADOS



1/ Introduction

Adobe InDesign est un logiciel de design, adapté aux brochures, catalogues et autres supports contenant du texte avec une mise en forme assez élaborée, en vue d’impressions professionnelles (sur « papier »).
Contrairement à MS Word, la partie mise en forme de documents InDesign est aussi importante que la production du contenu : le design y prend une place très importante, et les contraintes de mise en forme sont réelles.
Le traitement en traduction d’un fichier InDesign implique donc fondamentalement 2 aspects : la traduction du contenu, quelque soit le support, et sa mise en forme au format InDesign. Les deux parties sont indissociables, et la partie mise en forme devra être effectuée par un professionnel de l’outil InDesign.

2/ Précisions concernant l'approche linguistique pour les brochures

La majorité des langues a un sens de lecture dit « occidental », i.e. se lisant de la gauche vers la droite et de haut en bas. Pour ces langues, le graphisme du document source va être adapté mais pas transformé à la langue de destination. Ainsi, si l’on remplace pour ces langues le texte source de chaque zone de texte, par le texte de la langue « cible », seule une adaptation des zones de texte sera nécessaire.
Certaines langues font néanmoins exception, comme l’Arabe, le Persan ou l’Hébreu. Pour ces langues, le sens de lecture est inversé : la traduction d’une brochure du Français vers l’Arabe va donc nécessiter une réelle « inversion » du graphisme, donc le déplacement de bon nombre d’éléments (zones de texte et éléments graphiques).
On distingue donc 2 cas :
- Les traductions vers d’Hébreu, l’Arabe ou le Persan, qui vont nécessiter l’intervention d’un graphiste maîtrisant à la fois InDesign et ces langues,
- Les traductions vers les autres langues pour lesquelles la mise en page du document traduit, sous InDesign, sera beaucoup plus légère.

3/ InDesign et TAO

Notre agence utilise le logiciel de TAO (Traduction Assistée par Ordinateur) le plus répandu et le plus performant : SDL Trados. Sans utiliser de licence InDesign, le logiciel SDL Trados permet de traduire des fichiers InDesign.
Néanmoins, cette procédure de traduction requiert d’obtenir de notre Client une version au format .inx ou .IDML (En fonction de la version d'InDesign "CSx" détenue) des fichiers à traduire, généralement accompagnée d’une version au format PDF pour une visualisation du graphisme et du texte.
Pour obtenir des fichiers .inx ou .IDML à partir des fichiers .indd, nos clients doivent les exporter, via la procédure suivante :
- Ouvrir les fichiers à exporter dans InDesign
- Sélectionner dans le menu « fichier » la fonction « exporter »
- Définir le format d’export « .inx » ou « .IDML »
- Le fichier « .inx » ou « .IDML » généré peut être utilisé directement en traduction via Trados.
- Le fichier .inx (ou .IDML) traduit, livré au Client, peut être ouvert directement sous InDesign par le Client.
La même manipulation doit être effectuée pour obtenir les fichiers au format PDF (choisir le format de fichier pour l’export « .pdf »).

4/ Mise en page (PAO) des documents traduits

a) Cas du sens de lecture “classique” (occidental)
Le fichier .inx (ou « .IDML ») livré comportera nécessairement des corrections à effectuer, en termes de mise en page / adaptation du graphisme à la langue cible (taille/décalage des zones de texte essentiellement).
Si le Client a les moyens de gérer par lui-même ces adaptations, seule la traduction sera devisée après récupération des fichiers source au format .inx ou .IDML.
Si le Client ne peut le faire lui-même, OT Traduction peut prendre à sa charge ce travail via ses compétences internes et son réseau de partenaires professionnels.

b) Cas des sens de lecture de la droite vers la gauche.
Le fichier .inx ou .IDML livré nécessite une profonde transformation pour correspondre aux critères de mise en forme requis, essentiellement liés à l’inversion de design. Il est nécessaire de faire appel aux compétences d’un professionnel de la PAO (Publication Assistée par Ordinateur) pour l’Arabe, l’Hébreu ou le Persan pour que le document final corresponde aux standards de qualité requis pour l’utilisation du document. Nous incitons donc nos clients à nous sous-traiter cette partie de la prestation lorsque le cas se présente.