Traductions audiovisuelles2019-11-06T15:22:44+01:00

Traductions audiovisuelles 


Nombreuses sont les entreprises qui utilisent la vidéo comme support pour leur communication interne et externe. Pour une diffusion à l’international, la traduction et son intégration sont une affaire de spécialistes.

La communication par l’audiovisuel

Très en vogue, la diffusion de contenu audiovisuel à l’international subit les mêmes contraintes et les mêmes enjeux que le contenu statique : au même titre qu’un site internet ou une brochure, une vidéo doit nécessairement être traduite avant sa diffusion.

Parmi les différents types de supports audiovisuels pouvant nécessiter une traduction, on trouve notamment :

  • Les fichiers audio (enregistrements d’interview, de discours, de débats etc.)
  • Les fichiers vidéos (présentations d’activité, brochures vidéo, boucles vidéo, documentaires, interviews, etc.).

La traduction audiovisuelle s’intéresse au contenu audio des fichiers, mais aussi parfois au contenu texte visible dans les vidéos, comme par exemple dans les vidéos d’animation.

Typologie de la traduction audiovisuelle

Selon le format audiovisuel fourni, la traduction peut avoir les caractéristiques suivantes :

  • La simple transcription et traduction de contenus audio : celle-ci peut être effectuée avec ou sans time codes, selon les besoins du client.
  • Le sous-titrage vidéo, réalisé à l’aide d’outils professionnels spécifiques.
  • Le voiceover, ou voix-off, qui nécessite l’intervention de comédiens en plus du travail de traduction.
  • Le doublage vidéo, qui nécessite également l’intervention de comédiens en plus du travail de traduction. Ceux-ci devront interpréter la traduction selon les techniques de synchronisation labiale.
  • La traduction de texte visible dans la vidéo, dans le but de remplacer le texte existant dans la version de départ, ou pour intégrer la traduction sous forme de sous-titres.

Génération de fichiers de sous-titres avec time code

En fonction du contexte, la traduction audiovisuelle peut devoir répondre à certaines règles, notamment en termes de découpage et de taille des contenus traduits.

Suite à la traduction, l’intégration des sous-titres dans la vidéo sera nécessaire.

Pour des budgets réduits, la génération d’un fichier .srt (« SubRip Text »), annexé au fichier vidéo, peut s’avérer satisfaisante : le fichier .srt, lorsqu’il est localisé dans le même dossier que la vidéo, est appelé par cette dernière au démarrage.

Pour plus de stabilité et un résultat professionnel, on privilégiera l’intervention d’un technicien en post-production pour intégration puis encodage sur outils spécialisés.

Exemple : extrait de fichier srt

Quelques projets de traduction audiovisuelle gérés par notre équipe :

  • Transcription en français et traduction vers l’anglais d’une interview au format audio.
  • Transcription en français avec time codes et traduction vers l’anglais et le chinois, d’une vidéo dédiée à la nouvelle gamme de produits d’un fabricant et fournisseur de fourneaux de cuisine haut de gamme.
  • Transcription en catalan, et traduction du catalan vers le français, d’une vidéo de présentation pratique d’un programme de fidélité.